N° 4 AVRIL 2015

Publié le par mlr

LE DERNIER TRAVAIL :

Nous avons fait de la carte à gratter avec des résultats différents.

N° 4 AVRIL 2015
Le travail serait plus chic sur fond blanc.

Le travail serait plus chic sur fond blanc.

=PROCHAIN RENDEZ-VOUS : Création d’une griffe pour accompagner les différents travaux d’aiguilles que nous offrons. Nous cherchons l’origine des griffes qui signent une maison de vêtements. Worth a été, semble-t-il, le premier couturier qui a institutionnalisé LA maison de couture, mais pourquoi pas Patou ? L’enquête est ouverte.

 

PAQUES :

Nous avons confectionné des oiseaux en tissu de coton, l’an dernier, ce fut sur un nid,

Cette année, ils sont enfermés dans une cage à oiseaux

Cette année, ils sont enfermés dans une cage à oiseaux

N° 4 AVRIL 2015

LE CAMELIA :

C’était la fleur de prédilection de Mademoiselle Chanel, symbole d’élégance, d’harmonie, le camélia n’est arrivé en Europe qu’au XVIII e siècle pour y connaître une grande vague au siècle suivant. Les femmes les préféraient en bouquet, les hommes en paraient la boutonnière de leur habit.

Est-ce cette séduction androgyne qui a séduit Chanel où est-ce sa blancheur qui l’a définitivement conquise ? Mademoiselle le portait blanc et en tissu. Actuellement, la maison Chanel propose des camélias en cacholong, une opale d’un blanc très pur mais pas très dure.

N° 4 AVRIL 2015

LA RECETTE DU MOIS : LES CANNELES BORDELAIS

Les cannelés seraient une invention des sœurs du couvent des Annonciades à Sainte-Eulalie (Gironde) au XVIIIe siècle.

Pour trente-six mini-cannelés. Il faut deux plaques de moules en silicone. La pâte se fait la veille et elle est mise au repos dans un broc à eau dont le bec verseur facilite le remplissage des moules et une passette du diamètre du pot.

37 cl de lait (1/4 l + 1/8 l dans le verre gradué).

35 g de beurre fondu.

2 œufs entiers + un jaune (gros).

190 g de sucre.

95 g de farine.

1 gousse de vanille coupée en deux dans sa longueur.

1 cuiller à soupe de rhum.

Faire bouillir le lait et la vanille, laisser tiédir sous un couvercle.

Fondre le beurre, avec un pinceau en profiter pour graisser les moules c’est beaucoup plus prudent car le démoulage reste délicat.

Dans un saladier, battre les œufs, ajouter le sucre, la farine, le beurre et le rhum.

Verser doucement le lait dans cette préparation, remuer, filtrer dans le pot.

Laisser au repos durant 24 heures avec la vanille.

Préchauffer le four à 270°. Cuire les cannelés 5 mn à cette température, ils doivent alors dépasser des moules et commencer à dorer, sinon on peut poursuivre à cette température sous haute surveillance. Baisser en suite à 220°, 15 mn.

 

N° 4 AVRIL 2015

Commenter cet article