N° 8 JANVIER 2016

Publié le par mlr

Ayant appris que la parution des journaux mondains de la Côte d’Azur était supprimée pendant l’été, nous avons fait de même et nous reprenons notre blog « pendant la saison ».

Et d’abord, an neuf oblige,

N° 8 JANVIER 2016

Commençons par les cartes de vœux, figure imposée : un objet extérieur à la carte. Cherchant la facilité, nous avons choisi « Nénette » et pour les plus courageuses « Nénette et Rintintin ».

Matériel : un écheveau de coton perlé N° 5 qu’on coupe au milieu. Un peigne, une aiguille adéquate.

Exécution : Retirer trois brins nécessaires pour faire les liens.

Le corps est fait de 26 brins de 18 cm. Lier au milieu en laissant de la marge.

Serrer à 1 cm environ fermement pour former la tête. Peigner.

Pour les bras, compter 14 brins de chaque côté. Serrer à 3,5cm environ pour les poignets, conserver 1 cm pour la main avant de couper l’excédent.

Marquer la taille à 2,5 cm du cou. Le restant sera ébouriffé pour former la jupe.

Les jambes sont faites de 14 brins de 9 cm réunis au milieu en laissant un grand fil. Celui-ci est enfilé et passé jusqu’à la tête par l’intérieur. Les pieds sont faits par un lien à1 cm des extrémités.

Additif : Si l’on veut faire une couronne de cheveux sur la tête, prévoir 26 brins de 20 cm, on fait donc une boule en plus qui sera coupée une fois l’ensemble terminé.

Pour exécuter Rintintin, les jambes sont faites dans « la jupe ».

N° 8 JANVIER 2016

L’histoire dit que ce sont les fiancées et les épouses, souvent futures veuves, des poilus de la Grande Guerre qui les ont jointes aux colis qu’elles leur adressaient comme porte-bonheur.

Les cartes de vœux imaginées chaque année par ces dames de L’ouvroir.

N° 8 JANVIER 2016

Notre occupation de janvier a été la confection de pivoines en papier de soie, papier récupéré des emballages de Noël.

Une feuille entière de papier de soie permet de faire 12 rectangles.

Pour chaque fleur, 24 rectangles faisant 25 x 19 cm.

Superposez 4 rectangles et pliez-les en accordéon sur le grand côté pour obtenir une bande de 2 cm de large. Pliez au milieu pour le repérer.

Faites un nœud bien serré avec un morceau de fine ficelle.

Réalisez de la même façon 5 autres éléments. Superposez ces 6 fagots et liez-les fermement en leur milieu. Taillez en biseau les extrémités des fagots. Ecartez délicatement les pétales pour former une pivoine bien ronde.

un panier de pivoines

un panier de pivoines

GALETTE DES ROIS. Parisienne, malgré la présence de trois Cannoises.

Les deux fonds de pâte feuilletée ont été achetés, pur beurre bien entendu.

Sur le premier, à 3 cm du bord a été étalée une farce faite de 100 g de poudre d’amandes, 100 g de sucre, le contenu d’un paquet de sucre vanillé, 50 g de beurre au sel de Noirmoutier, 1 jaune d’œuf.

Les bords sont relevés. Le deuxième fond de pâte, un peu plus petit, est posé dessus, soudé avec beaucoup de soin, on dessine des volutes sur le dessus, ou mieux sa griffe, ne pas oublier de faire une cheminée au centre.

Le four a été préchauffé à 280°, la galette enfournée à 220°, 15 mn en surveillant.

La photo a été oubliée, et personne n’a évoqué les 500 Kcal absorbées.

CADEAU FONDANT

on ne résiste pas en ouvrant ce livret... à suivre !

on ne résiste pas en ouvrant ce livret... à suivre !

Commenter cet article